Menu

Les ACSE en terre bretonne !

Dans le cadre de leur formation BTS ACSE les apprentis de première année se sont rendus dans la contrée de cœur de leur responsable de formation : La Bretagne. Plus exactement dans le golfe du Morbihan où se trouve la ville de Vannes et celle de Lorient. Les objectifs de ce voyage étaient de découvrir et de comprendre les problématiques de l’agriculture de ce territoire mais aussi de se confronter à une autre culture même si la Bretagne ce n’est pas si loin que ça (juste 8h en car !!!).

Les ACSE en terre bretonne !

De multiples rencontres

Les apprentis ont été hébergés au CFA du bâtiment à Vannes capitale du Golfe du Morbihan qui compterait selon la légende 365 iles.

Nous sommes allés nous inspirer le mardi de la vie insulaire sur l’ile aux Moines et pour certains l’occasion d’expérimenter un moyen de transport, le bateau (ouf personnes n’a été malade). L’activité sportive était au rendez-vous avec une randonnée à vélo en bord de littoral sous une chaleur pesante 30 °C (en Bretagne !).
En amont nous avons rencontré les abeilles bretonnes le lundi à la Maison de l’abeille sur la commune de La Roche-Bernard où nous avons été reçus par Mme Lucas apicultrice. Cette rencontre a permis aux apprentis de se rendre compte encore un peu plus de l’importance de ces insectes dans le maintien de la biodiversité et le lien entre celles-ci et les pratiques agricoles.

Zoom sur le Parc Naturel du Golfe du Morbihan

Du haut de ses 2 ans d’existence, le PNR du golfe du Morbihan est le 50ème PNR de France et est représenté par l’Hippocampe ou cheval des mers, une espèce en voie de disparition. Ce choix d’emblème n’est pas anodin afin d’avertir le grand public sur l’importance du maintien des espèces animales comme végétales sur ce territoire.
Territoire sur lequel les apprentis ont pu participer à des visites de terrain sur deux exploitations agricoles dans le cadre du concours général Agricoles des Prairies Fleuries. Ils ont ainsi assisté à l’évaluation de deux prairies par le jury et se sont également prêtés au jeu de l’évaluation de ces dites Prairies.

Ce concours est selon Mme GIRAUD chargée de mission Agriculture au PNR du Golfe du Morbihan, un moyen de préserver les zones agricoles de l’urbanisation un réel problème causé par la présence de nombreuses maisons secondaires. Mais aussi de préserver les prairies naturelles afin de maintenir une biodiversité locale.

Concours des prairies fleuries : Kezaco ?

Le Concours des prairies fleuries est un concours inscrit au concours général agricole qui est un moment fort de chaque salon international de l’Agriculture qui se tient à Paris en février. Ce concours a pour vocation de mettre en avant les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement avec le maintien des surfaces en prairies permanentes et naturelles, mais surtout l’intégration de celles-ci dans la stratégie des exploitations agricoles référentes dans ce concours.

La suite de nos rencontres

Le mercredi nous nous sommes rendus au GAEC de l’Aubépine sur la commune de Surzur sur le côté est du golfe du Morbihan. M Le Bihan est à la tête d’une exploitation de vaches laitières en GAEC avec son épouse. Son exploitation est labellisée en Agriculture Biologique. Les apprentis ont largement apprécié la conduite simple mais efficace de l’exploitation.

Suite à cette visite notre cher responsable de formation avait souhaité faire découvrir aux apprenants une production bien bretonne cette fois ci, celle des marais salants. Nous avons été reçus par Mme KRONE paludière sur le site de Saint Armel loué à la commune qui porte énormément d’importance au maintien de ces sites remarquables dans le patrimoine. Les apprenants ont été interpellés par la technicité du métier de paludier ainsi que de la difficulté physique et de la gestion des risques climatiques qu’il comporte.

Enfin nous avons fini notre découverte bretonne par la visite d’un Parc à huîtres pendant laquelle certains de nos apprenants n’ont pas hésité une seconde à se mouiller (n’est-ce pas Nathanaël…). Lors de cette visite nous avons rencontré un passionné, M Malo qui grâce à son bateau nous a fait découvrir au plus près ses parcs à huîtres en insistant là aussi sur la difficulté du métier et les menaces des prédateurs des huitres qui peuvent décimer des tonnes d’essaims d’huitres. Cette visite s’est terminée par un moment très apprécié des apprenants comme des accompagnateurs celui de la dégustation des huîtres directement sur le bateau à la dérive dans le golfe du Morbihan avec le bruit des vagues et l’odeur de cette Bretagne bienveillante.

Nos découvertes plus touristiques

Nous ne pouvions pas quitter cette Vieille Dame et son Golfe du Morbihan sans avoir visité les principaux secteurs touristiques de ce territoire, là aussi sur conseil avisé du responsable de formation nous nous sommes rendus à : St Gyldas de Ruys, Auray et son centre historique mais aussi Baden ( à découvrir à l’intérieur du montage vidéo)
Les apprenants ont largement apprécié cette semaine dans le territoire du golfe du Morbihan, semaine pendant laquelle ils ont été confrontés à de nouvelles formes d’agriculture et à des particularités de territoire. Ce qui leur permet de comprendre encore plus l’importance de leur future capacité d’adaptabilité à leur territoire et non l’inverse.

Un grand Merci à leur Formatrice toujours près d’eux avec sa bienveillance maternelle !

Découvrez notre en périple en vidéo !



Auteurs : Elodie Olivier - Formatrice, et Philippe Barraud - Coordinateur de la formation
Ecrire à Elodie
Ecrire à Philippe